Macarons
# Pâtisseries

Macarons lisses

Si certains le découvrent, d’autres retrouvent leur amour sucré d’antan.

Le macaron est tendance depuis quelques années. Si certains le découvrent, d’autres retrouvent leur amour sucré d’antan. Quoi qu’il en soit, tous s’accordent à dire que cette gourmandise aux touches sucrées laisse en bouche un souvenir exquis. Ce petit gâteau rond prend racine dans la capitale, et devient rapidement célèbre. Sous sa taille petite, il éveille les sens par ses saveurs détonantes. Gâteau à base d’amandes, de sucre et de blanc d’œuf aromatisé de nombreuses façons, le macaron lisse parisien fait déjà parlé de lui en 1552, lorsque Rabelais le mentionne dans un de ses ouvrages. C’est véritablement au XVIIème siècle que le terme de macaron sera utilisé pour les gâteaux de petites tailles.

Appelés aussi « gerbets »

La spécialité des macarons dits « lisses », ou « de Paris », réside dans leur confection. En effet, le macaron lisse est composé de deux macarons collés ensemble par une crème aromatisée. Les professionnels qui confectionnent les macarons les appellent aussi des « gerbets », rendant ainsi hommage au pâtissier du même nom qui en avait fait sa spécialité. Pour réussir un macaron lisse, il ne doit avoir aucune craquelure sur sa pâte.
Ce résultat visuel n’est pas dû à la composition de la gourmandise, mais bien du tour de main du pâtissier qui le confectionne.

Une pâtisserie aux multiples arômes

Les amandes entières sont broyées avec du sucre glace et mélangées avec le parfum choisi, le tout est incorporé délicatement aux blancs d’œufs montés en neige. Cette préparation est ensuite disposée en petits tas à l’aide d’une douille ronde. Les macarons sont ensuite cuits, puis refroidis et accolés deux à deux avec le fourrage assorti à leur parfum. Pour sublimer le savoir-faire francilien, pourquoi ne pas opter pour un macaron au coquelicot de Nemours, à la rose de Provins, ou encore au grand Marnier !